Données budgétaires de l’Assemblée nationale


#1

Le principe d’autonomie financière des assemblées parlementaires, qui procède du principe plus général de séparation des pouvoirs, conduit chaque assemblée à disposer d’un budget qu‘elle élabore, exécute et contrôle librement. Pour la gestion de son budget, elle ne relève donc ni du contrôle a priori du ministère chargé du budget, ni du contrôle a posteriori de la Cour des comptes.

Le budget de l’Assemblée nationale comporte une section d’investissement et une section de fonctionnement. Chacune de ces sections se subdivise, selon la nature des dépenses ou des ressources, en titres, chapitres et articles, comportant les mêmes numéros et intitulés que les comptes et sous-comptes du plan comptable auxquels ils correspondent.

Le plan comptable est établi selon les normes fixées par le plan comptable général, sous réserve des adaptations apportées à ces normes à raison des spécificités institutionnelles de l’Assemblée.

La principale spécificité se traduit par la présence dans les comptes d’une rubrique intitulée « Charges parlementaires » (numérotée 65), qui n’a, par définition, aucun équivalent dans les comptes d’une administration d’État et, a fortiori, dans ceux d’une entreprise privée. Cette catégorie regroupe les charges qui ont été définies comme étant directement et individuellement liées à l’exercice du mandat parlementaire et à l’activité institutionnelle de l’Assemblée nationale (indemnités parlementaires, charges sociales et de pensions, frais de secrétariat parlementaire, dépenses de voyages et déplacements, offices parlementaires, charges de représentation et autres charges liées au mandat, à l’exclusion des dépenses d’affranchissement).

  • Jeu de données

  • Licence des données : Licence ouverte

  • Colonne 1 : il s’agit du numéro du compte d’imputation budgétaire, décliné en titres (deux chiffres), chapitres (trois chiffres) et articles (quatre chiffres). Les comptes commençant par 2 relèvent des dépenses de la section d’investissement ; ceux commençant par 6 des dépenses de fonctionnement et par 7 des recettes de fonctionnement.

  • Colonne 2 : il s’agit du libellé du compte.

  • Colonne 3 à 14 : il s’agit des données budgétaires portant sur les années 2012 à 2017 ; les données de chaque année figurent dans deux colonnes, la première concernant les crédits ouverts au budget tels qu’ils résultent de l’arrêté de répartition des Questeurs en début d’exercice et la seconde des dépenses ou recettes effectivement comptabilisées à la clôture de l’exercice.


Assemblée nationale
Construire une trajectoire budgétaire pluriannuelle de l'Assemblée
#2

Le lien vers le jeux de donnée n’est pas actif.
Pourriez-vous le mettre a jour ?
Merci.


#3

Les services de l’Assemblée n’ont pas encore publié le jeu de données.


#4

Je viens de leur demander quand il sera publié.


#5

Voici le lien vers les données budgétaires :
http://data.assemblee-nationale.fr/autres/le-budget-de-l-assemblee-nationale